Archive for Insolite

Sandra ch. à vous rassurer

Souvenez-vous le 17 Mars 2009 je vous annonçais, ou plutôt je « hurlais » ma souffrance.
Une souffrance physique due tout simplement à UN PEU d’excercices…

Trois semaines après des exercices rigoureux (et très simples) et malgré les douleurs : Ca y est je n’ai plus mal !
J’ai même ralongé les séries !
jambe

Bon je n’ai pas encore les sublimes jambes à Adriana KAREMBEU, mais je sais qu’avec un peu de volonté on peut arriver à ses fins.
adriana

Je n’aurais jamais le culot d’avancer que « j’ai souffert donc je suis belle », mais en tous cas, je me bouge un peu tous les matins et pour moi c’est beaucoup.
Et puis j’ai de rigolotes anedoctes à raconter.

Il faut PEUT ETRE souffrir pour être belle mais CERTAINEMENT en rire !
rire

Sandra.

Publicités

Sandra ch. pourquoi il faut souffrir pour être « belle »

Depuis plus de deux ans, j’ai pris en main ma ceinture abdominale : séries d’abdo tous les matins ! Pas de salle de sport, non seulement mes propres moyens, car c’est une simple reprise en main !
Puis un an après (une fois le rythme retrouvé et les premières courbatures passées) se fut le tour des fessiers.
Et depuis deux jours c’est celui des cuisses !

Comme dit Jacques DUTRONC « AÏE, AÏE, AÏE, OUILLE, AÏE, AÏE, AÏE » !

Ce sont certainement les muscles les moins développés chez moi. Je l’avoue haut et fort : c’est pas manque de pratique de sport depuis de nombreusesssss annéesssss. Mais lorsqu’ils ont travaillé en ce Lundi 16 Mars 2009 au matin, ils me l’ont fait comprendre.
Je ne vais pas m’arrêter à la moindre douleur, mais il faut tout de même m’expliquer la signification de cette sublime phrase que nous entendions depuis notre tendre enfance :

« Il faut souffrir pour être belle » ?!?!?!?!

Là faut m’expliquer !
Parce que depuis deux jours, je fais une grimace des plus rares à chaque fois que je solicite le moindre muscle de mes cuisses.
grimace2
Il fallait que je remette au travail mes muscles pour ma santé, et aussi pour porter sans trop de complexe une tenue de plage d’ici quelques mois.
Mais à quel prix ?
J’en bave à chaque fois que j’embraye, que je me baisse, que je me lève d’un siège…c’est un instant de solitude à chaque fois, partagé d’un sentiment de ridicule et de douleurs.
Vais-je  pouvoir cacher à tous mes proches le mal que je ressens aux moindres mouvements de mes jambes ?
Pour mes courbatures lors de mes premières laborieuses séances d’abdo je disais que j’avais mal au ventre, mais là… »j’ai mal aux cuisses » je sais pas si c’est un bon prétexte… Surtout dans la vingtaine…

Je continuerai les grimaces et qui sait un jour je ferais concurrence aux mannequins les plus détestés des beaux jours :

oenobiol

Publicité Oenobiol

clarins
Publicité Clarins

l-oreal

Publicité L’Oréal

garnier1
Publicité Garnier

aubade
Et une des légendaires publicité Aubade…

Sandra,
Une toute petite sportive, qui sans prétention aucune, rêve de faire de l’ombre à toutes ces femmes si un jour je ne souffre plus le martyr, un jour…