Archive for Cinéma

Le Grand Bleu de Luc BESSON

grand-bleu1

Et oui, j’avoue, hier j’ai regardé Arte, mais c’est pour un beau film :
LE GRAND BLEU !
Ce film, sorti en 1988, a bercé une bonne partie de mon enfance. Comme j’ai été élevée avec un entourage plus âgé, donc je regardais ce qu’ils mettaient à la télé. Voilà comment j’ai connu Jacques MAYOL et ses dauphins et surtout la musique d’Eric SERRA !

Une histoire autour de la passion d’un homme : Jean Marc BARRE (ma passion, lol).jean-marc-barreA ses côtés nous retrouvons le mythique Jean RENO, qui joue son rôle de « grand frère » à merveille !
jean-renoJacques MAYOL a une vraie passion, celle de la mer. Celle-ci est inée et accentuée par un drame familial.
Toute sa vie il l’a consacre aux éléments aquatiques.
Il rencontre Johanna BAKER, une journaliste new-yorkaise, qui elle trouve sa passion dans les beaux yeux de Jacques.
Johanna quitte tout pour le rejoindre en Sicile, puis en France où se joue des championnats d’apnée « no limit ». Jacques est confronté à son ami d’enfance Enzo MAIORCA à sa demande. Le premier repousse les limites des fonds marins par passion, et le second est poussé par la rage de vaincre.
Comme dans « la vraie vie » à force de pousser les limites on se perd parfois.
Enzo ira trop loin par amour des recors, Johanna s’oublira simplement par amour pour Jacques, et Jacques vivra uniquement pour sa passion en ne regardant pas l’amour qu’on lui porte.
« Go, go and see my love…  »
Et oui « Allez voir mes amours » ce film ou même le revoir.

Une belle illustration des passions, parfois fondatrices de vies bien linéaires et malheureusement destructrices pour certaines personnes qui les subissent.

Sandra,
pourtant pas cinéphile pour un sou.

Publicités

Le 08.03.09 20h29 *27 Robes par Anne Fletcher*

 

 27 robes

 

Jane a toujours été plus douée pour prendre soin du bonheur des autres que du sien. Toute sa vie, elle s’est évertuée à rendre ses proches heureux, et les 27 robes de demoiselle d’honneur qui remplissent son armoire sont autant de preuves de son dévouement.
Lors d’une soirée mémorable, Jane parvient à faire la navette entre deux réceptions de mariage, l’une à Manhattan, l’autre à Brooklyn, sous les yeux ébahis de Kevin, un journaliste qui réalise que l’histoire de cette accro aux mariages pourrait lui apporter la gloire qu’il espère tant.
Pour compliquer les choses, la vie parfaitement réglée de Jane est bouleversée par l’arrivée de sa petite soeur, Tess. George, le patron de Jane, tombe très vite sous le charme de Tess, et cette dernière demande tout naturellement à sa soeur d’organiser leur mariage. Mais cette fois, les choses se compliquent, car Jane est elle-même secrètement amoureuse de George…

J’ai regardé ce film hier soir avec Jules.Ba je dirais divertissant et très american…En gros une romance a l’eau de rose avec une happy end…Mais honnetement j’adore Katerine Heigl.Cette actrice qu’on a tous decouvert dans Grey’s anatomy est vraiment excellente.Elle a un jeu très naturel, elle est jolie meme au naturel…J’adore!!Je conseille ce film quand on a rien envie de faire et qu’on a envie de rever un peu…Rever a quoi vous aller me dire et bien rever au grand amour tout simplement…a l’amour que l’on trouve juste dans les films et qui certainement qui n’existe pas dans la « vraie » vie…Bonne seance.

Yaelle

Burn after reading des frères Cohen

Burn After Reading

Osborne Cox, analyste à la CIA, est convoqué à une réunion ultrasecrète au quartier général de l’Agence à Arlington, en Virginie. Malheureusement pour lui, il découvre rapidement l’objectif de cette réunion : il est renvoyé. Cox ne prend pas très bien la nouvelle. Il rentre chez lui à Georgetown pour écrire ses mémoires et noyer ses ennuis dans l’alcool – pas nécessairement dans cet ordre. Sa femme, Katie, est consternée, mais pas vraiment surprise. Elle a une liaison avec Harry Pfarrer, un marshal fédéral marié pour qui elle décide alors de quitter Cox.
Quelque part dans une banlieue de Washington, à des années-lumière de là, Linda Litzke, employée au club de remise en forme Hardbodies Fitness, a du mal à se concentrer sur son travail. La seule chose qui l’intéresse, c’est l’opération de chirurgie esthétique d’ampleur qu’elle désire subir. Elle compte sur son collègue, Chad Feldheimer, pour faire son boulot à sa place. Linda est à peine consciente que le directeur de la salle de sport, Ted Treffon, est fou d’elle, même si elle rencontre d’autres hommes via Internet.
Lorsqu’un CD contenant des informations destinées au livre de Cox tombe accidentellement entre les mains de Linda et Chad, tous deux décident de tirer parti de cette aubaine. Alors que Ted se fait du souci, persuadé que « rien de bon ne sortira de tout ça », les événements se précipitent et échappent bientôt à tout contrôle, occasionnant une série de rencontres aussi dangereuses qu’hilarantes…

 

Bon alors je dirais juste : Sans commentaire car honnetement ca n’a ni queue ni tête…

Yaëlle

Sept vies de Gabrielle Muccino avec Will Smith

Sept vies

Hanté par un secret, Ben Thomas cherche sa rédemption en transformant radicalement la vie de sept personnes qu’il ne connaît pas. Une fois son plan mis en place, plus rien ne pourra l’arrêter. C’est tout du moins ce qu’il croit. Mais Ben n’avait pas prévu qu’il tomberait amoureux de l’une de ces personnes et que c’est elle qui va le transformer…

Je suis allée le voir avec Chouchou et franchement pas trop mal mais ne vous attendez pas a quelques choses d’aussi bien que  » A la recherche du bonheur » (autre film avec will Smith).Will Smith est excellent…Mais quand je suis sortie de la salle il faisait nuit , il pleuvait et le film ne se termine pas comme une happy end à l’americaine…Alors allez y de bonne humeur car sinon vous risquez de déprimer sévere!

Yaëlle