Archive for février, 2009

Sandra ch. toujours plus…

A l’instant je m’installe pour débuter un article, mais c’est toujours l’amorçage qui est difficile pour moi.
Bon…je vais ouvrir mon courrier, et là, avec stupeur je découvre que mes idées fusionnent avec celle de mon ancienne banque. Je vous transcris le contenu :
« Aujourd’hui l’épargne des jeunes va très haut, très vite,
Plus haut…Plus haut…
Encore…Encore plus haut…
Toujours plus haut…Toujours plus haut… »

En y réfléchissant de nos jours on en veut toujours plus (comme me le rapelle l’Ecureuil), sans raison plausible.
Avec un regard un peu plus impartial sur le monde qui nous entoure on découvre quoi ?
    – Des couples qui se noient sous un amat de cadeaux à la Saint Valentin. Oubliez le banal bouquet de roses rouges, de nos jours c’est Smartbox et Wonderbox pour un week-end dans un château au minimum !
    – Des enfants qui ne savent plus quoi demander au Père Noël…Et oui, il faut choisir la Wii ? La Xbox 360 ? La PS3 ? La PSP ??? et j’en oublie encore…
    – Des enfants qui offrent à leurs parents le dernier objet dernier cri de la dernière technologie…
    – Des parents qui ne savent même plus quoi emballer dans leur plus beau papier cadeau choisi par peur de tomber à côté de la plaque en ne suivant pas LA dernière mode.

On a tous vécu de près ou de loin une de ces situations. A chaque Noël, à chaque anniversaire c’est la même chose.
Mais au quotidien je trouve qu’on oublie trop souvent nos désirs les plus utiles.
Je me souviens que cet été avec Yaëlle je cherchais où passer un bon moment avec elle. Un endroit marquant pour passer un bon moment entres amies. Quel bar ? Quel pub ? Quel resto ?
Je suis allée la chercher et sur un coup de tête, je l’ai emmené dans les hauteurs, la nuit est tombée et là on voyait toutes les lumières de la ville.
Tous les jours je passe devant ces montages, sans même les regarder selon mon humeur, et j’avoue avoir complètement oublié ce simple plaisir que l’on peut prendre à être au calme et à regarder une ville vivre à côté de la personne qu’on aime…

Ce sont des petits plaisirs comme ça que je devrais savourer un plus chaque jour, comme ça le jour où on me couvrira de cadeaux je saurais l’apprécier à leurs juste valeurs. Vous n’êtes pas d’accord ?

A en vouloir toujours plus, on risque pas de tomber de plus haut ?

Sandra.

Publicités

Sandra ch. à comprendre pourquoi on est obligé de grandir

grandir1Quand on est petite fille on porte les grandes robes de sa mère, on se met des chaussettes dans le T-shirt pour se faire une grosse poitrine, on tente nos premiers pas avec les plus hauts tâlons qu’on trouve, on se barbouille le visage avec toutes les couleurs de la palette de maquillage … tout compte fait on rêve de grandir vite !

On espère trouver le prince charmant, avoir des enfants (les plus beaux du monde, bien sûr !), avoir le plus beau métier du monde, pouvoir s’épanouir dans la plus belle des villas qui se trouve là où le soleil a pris place définitivement.

Bref, les comptes de fées et de princesses qu’on nous raconte depuis notre plus jeune âge font enfin effet !
Mais une fois qu’on a atteint un peu plus d’indépendance : on est obligé de grandir ? on peut parfois retourner en enfance ?

J’ai passé un bout de semaine géniale avec Yaëlle ! Elle m’a fait le plus beau cadeau : revenir en province quelques jours.

On a pu donc se rappeler quelques anecdotes de notre adolescence…
C’est beau tout compte fait la naïveté, non ?
Vivre dans le monde à Oui-Oui ou dans celui des Bisounours c’est tellement plaisant !

Je pense qu’on est obligé de régresser un moment ou à un autre dans notre vie de « pré-adulte » ou d’adulte !
    – Se prendre un fou rire devant nos plus beaux dessins animés,
    – Aller à Disneyland et courrir après Mickey car c’est toujours notre idole,
    – Sortir sous la pluie sans mettre sa capuche ni ouvrir son parapluie,
    – Chanter les pires chansons qu’on a appris devant la glace de sa salle de bain,
    – Pleurer pour la 150 ème fois devant « Ma meilleure ennemie » en se baffrant de chocolat,
    – Tirer sur le joint d’un copain,
    – Attendre le Père Noël, car « oui » il existe, 
    – …. !

C’est tellement bon de tout oublier, d’oublier ses responsabilités, problèmes familiaux, de boulot…appuyer l’espace de quelques secondes sur l’accélérateur en pleine ligne droite comme si la route nous appartenait….
Mais une fois qu’on lève le pied, les tours redescendent et c’est là où il faut apprécier le moment que l’on vient de passer en toute illégalité, mais en revenant petit à petit dans le monde « réel ».

Je ne sais pas de quoi la vie de chacun est faite. Personnellement j’ai l’impression par moment d’avoir eu trop de responsabilités dans mes jeunes années, et maintenant après avoir passé la vingtaine, après avoir l’assurance d’une certaine stabilité avec le travail, la voiture…j’ai besoin de péter les plombs !
J’avoue qu’il faut avoir l’aplomb pour ne pas regretter ce qu’on vient de faire, mais c’est tellement bon de franchir les barrières de l’interdit en toute insouscience.

Je n’influence personne à faire un tour du côté de l’illégalité, mais déjà à vous rappeler de vos excès de naïveté de jeunesse. Ca vous fera rire, ou au pire à être un peu gêné de ce que vous aurez pu dire ou faire.

Pour moi « Un adulte est un enfant qui a réalisé ses rêves ».
Ce n’est pas de moi mais de Michel Boujenah, mais je trouve une grande partie de réalité dans cette citation.

Sandra.

Le 16.02.2009 – 14H50 *Tu bois un verre ??*

Je vais jouer un peu la féministe…(désolée Sandra je prend ton rôle pendant quelques lignes lol ) Mais les techniques de dragues masculines sont de pire en pire…Ou es le temps du charmant Jean Gabin et de son « T’as de beau yeux tu sais » dit avec une tel élégance et masculinité que toutes les femmes en rêvaient…

Aujourd’hui on peut dire que c’est plus direct même si tous n’emploient pas le « chez toi? ou chez moi?  » C’est du pareil au même…J’en discutait avec Sandra et on pense que les mecs bien ne draguent pas car ils ne savent pas qu’ils sont bien.Pour ma part j’attire en général les mecs de plus de 40 ans ou ce qu’on appelera les  » Wesh Wesh  » (Et mademoiselle mademoiselle vous etes charmante… Vous voyez le delire? )Au départ il est vrai que ca me saoulé mais j’ai appris à faire avec et a finalement à aller pecher moi même le bon poisson lol (chouchou koi )

La premiere fois ou j’ai tenter de dire « aller je repond plus au wesh wesh y’en a marre je gaspille de la salive pour rien »Je sors de chez moi et un mec type « Wesh Wesh » dans sa camionette m’interpelle d’un « Mademoiselle mademoiselle  » donc je repond pas mais il continua avec un « mademoiselle s’il vous plait » ….Et la je me dis peut etre est il perdu , il veut tout simplement un renseignement…Pourquoi? Tout simplement car je me considere pas comme une bombe sexuelle et que ce jour la en particulier j’allais au sport donc vous visualisez a peu pres tous le look que j’avais employé…Donc je me retourne et dit  » Oui ? » et la il baragouine un truc avec des mots comme  » vous connaissez ….rue » mais je ne comprend pas…Je lui dit donc « Pardon? » pensant qu’il cherchait son chemin…(Blonde que je suis ) et la mon wesh wesh repete  » Et mademoiselle vous connaissez pas la rue ou je pourrais te revoir?  » ALORS LA C’EST PITOYABLE !!!!Qui peut etre aussi débile pour employer une telle approche??? Ba la reponse est dans la question ou presque : un Wesh Wesh comme on en fait TROP!!!

C’est pourquoi mon conseil sera : Les filles allaient draguer vous même ce qu’il vous interresse et surtout attendez pas l’homme parfait car apparement il ne drague pas l’homme parfait!! On fonce les filles !

Yaëlle…

Sandra ch. à être à l’heure…mais ça va être difficile !

En ce jour de ….. samedi soir (pas de Saint Val’ pour moi) je vais sortir, et vous pouvez être sûr d’une chose : Je vais être en retard !

Ca doit être innée, dans mes us et coutumes, voire génétique !

Que le trajet doit être court ou long, le rendez-vous inutile ou important, rancard galant ou pour se divertir…je suis tout le temps à la bourre.
Je n’ai pas d’excuse, certains me disent même que si je suis en retard c’est parce que je ne porte pas d’importance à ce que je fais, et à ceux que je vais rencontrer ! Heu….j’en suis pas certaine, car vu que mes rendez-vous galants se comptent sur les doigts d’une mouffle, j’y porte attention tout de même (un minimum) !

Avant il y avait une exception, c’était le travail. J’arrivais tous les jours à l’heure, voire en avance, mais de nos jours….ça devient difficile !
Je tente de battre des records à la Sébastien LOEB tous les matins, mais je n’ai qu’un petit diesel donc…je ne suis pas encore équipée WRC !
D’un côté avec les heures supplémentaires que je fais tous les jours, je peux bien savourer quelques minutes de retard !

Pour le reste…c’est une horreur ! J’ai toujours quelque chose qui tombe mal à trois minutes du départ ! Et dans la plupart du temps ça prend bien plus que trois minutes à résoudre, donc….une seule chose à métriser : le rôle de bonne comédienne au téléphone.
« Tu en es où là ? Je t’attends »
« T’inquiètes pas je gère ! »
« C’est à dire ? »
« J’arrive ! A tout de suite ! D’ici un petit quart d’heure. Bisous »

Explications / Traduction
« T’inquiètes pas je gère » = Je suis dans la mer.. jusqu’au cou ! Je suis trop en retard, perdue….bref, mis à part si je pouvais me téléporter, je serais là à l’heure.
« J’arrive » = Gros mensonge, ou suptile évidence ! J’ai dit que je venais, donc j’arrive, un jour ou l’autre….
« D’ici un petit quart d’heure » = Mesure Temporospatiale des gens toujours en quête de temps : le petit quart d’heure !
« Bisous » = Toujours être courtoise, polie et gentille. Faute avouée à moitié pardonnée comme on dit !

Après, il faut être à son tour patiente lorsque l’autre et en retard…c’est une autre chose, surtout me concernant !
J’excellerais plus dans d’autres domaines que dans celui de la patience…

On dit tout le temps « Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’ils te fassent » mais on dit aussi  « Tout vient à point à qui sait attendre », donc s’il vous plait….comprenez moi !
Ce n’est pas de ma faute si j’ai toujours un truc à voir sur mon PC avant de partir, ou si j’ai toujours une anecdocte à faire partager à Yaëlle au moment de me préparer, ou si j’attends le dernier moment pour m’activer !

Un jour ça changera, un jour….

Sandra,
Qui va encore être en retard ce soir, désolé les filles….
retard

Sandra ch. le penchant du premier vendredi 13 de 2009 : chance ou poisse ?

Plutôt matinale pour cet article, mais je vais tenter d’exorciser toutes les mauvaises ondes et plus particulièrement en ce Vendredi 13 Février 2009 !

J’ai jamais eu trop de bol ces dernières années. Il m’arrive souvent des anecdotes loufoques du genre se faire enlever sa voiture par la fourrière suite à une fausse dénonciation du voisinage (après une journée de boulot ça énerve un peu, surtout quand on a tenté de m’arracher mon sac après avoir marché presqu’une heure jusqu’à la fourrière…), se faire détruire sa voiture à 1h30 du matin mais l’assurance aurait pu faire un geste seulement si j’étais dedans (franchement quoi de mieux que dormir dans sa voiture)…
Je pourrais vous en faire un dossier un jour !

Donc pour ce vendredi 13, j’espère sincèrement que la chance sera de mon côté. Je vais essayer déjà de faire comme tout  le monde : Métro – Boulot – Loto – Dodo ; et surtout de me dire que c’est un vendredi comme les autres (SURTOUT de ne pas penser que c’est la veille de la Saint Valentin) et surtout de ne pas penser que le mois prochain on remet le couvert !

Si poisse il y a, croyez moi je vous en ferais profiter, par contre si je gagne au  Loto…

Oulà ! J’avais pas vu l’heure, si en plus j’arrive en retard au boulot, ça va pas le faire…
Tiens ! Et si je mettais ça sur le dos du « Vendredi 13 » ? Ba oui !

Sandra,
ou comment mettre la chance de son côté !

Comment aborder la saint valentin en couple ?

La Saint Valentin quel invention!!Tu as raison ma Sandra quelle belle intention! lol

Je vais vous donner la définition international de la Saint Valentin :

Le jour de la Saint-Valentin est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux et de l’amitié (Voila sandra l’amitié aussi ). Les couples en profitent pour échanger des mots doux (MDR)et des cadeaux comme preuves d’amour ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la passion. À l’origine fête de l’Église catholique , le jour de la Saint-Valentin n’aurait pas été associé avec l’amour romantique avant le haut Moyen Âge mais avec l’amour physique.(Voila une excuse encore pour les hommes pour dire a leur femme « on baise ce soir c’est la saint valentin ! ») La fête est maintenant associée plus étroitement à l’échange mutuel de « billets doux » ou de valentins illustrés de symboles tels qu’un cœur ou un Cupidon ailé.

Mais quelle rigolade! Moi je vais vous dire en couple ou pas c’est la même chose!La Saint Valentin c’est juste commerciale ! Je vais vous expliquer entre Noël et Paques ba il y avait rien de rien alors il a bien fallu inventer un truc!Au départ faut savoir que les soldes n’existaient pas dc…pourquoi une fête qui oblige les hommes et les femmes a acheter acheter acheter…Et tiens mettons un bébé en couche (Rappel de la procréations peut etre) qui serait attention : « LE SYMBOLE DE L’AMOUR » WHAOUUUUUU  Moi je sais pas mais un appollon ou une déèsse aurait peut etre été plus  adéquat a ce supterfuge!

Car oui c’est une grande blague et surtout pour moi qui est la chance d’être née a 2 jours de la Saint Valentin! Alors pour le moment j’ai pas trouvé un mec qui ait eu la délicatesse d’acheter des fleurs 2 fois dans la meme semaine! Je me rappelle de cette phrase que j’ai eu l’année derniere de la part de Jules « Mais les autres sont encore jolies » Mais quelle excuse bidon!Et pourquoi pas du chocolat , une carte ou un diamant tiens  lol

Enfin la Saint Valentin on en fait un plat mais soyez honnete vous avez déja recu des roses du chocolat une carte pour l’occasion??Ca se fait plus c’est tout! Le resto a 100 euros non!!!

Mais on a beau dire que la Saint Valentin c’est naze et ba on espere toute au fond recevoir une carte d’un inconnu qui nous demande d’etre sa valentine….C’est que dans les films americain mais ca fait un peu rêver quand meme!!

Alors oui la Saint Valentin quand t’es seul c’est pas drole mais en couple c’est pas bien plus funky!!

Ca tombe un samedi cet année alors profitez en pour sortir avec vos amis car c’est aussi la fête de l’amitié!!

Yaëlle qui est pas du ostere mais réaliste! lol

Et on dira que c’est pas commercial comme fête…

Sandra ch. à savoir comment aborder la St Valentin en célibataire

Après la création du tandem, des cours de danse latines en couple, du tennis, du ping-pong, du jeux de cache-cache ou du montage de notre sublime salon IKEA (deux personnes minimum requises)…notre calendrier a vu naître
==========> LA SAINT VALENTIN ! <==========

Magnifique intention au départ : Le 14 Février fête de l’amour !

Lorsqu’on est seule, que nous avons survécu au supplice des fêtes de fin d’année en famille avec leur accompagnements de remarques telles que « Et toi ma chérie, il est où ton Chouchou ? » « On te souhaite quoi pour cette nouvelle année ? L’amour ? »….on décide de nous en remettre une couche un mois et demi après !
A peine le temps de perdre les kilos superfluxs du chocolat, foie gras et cochonneries en tout genre, que ça y est, il faudrait déjà avoir le prince charmant pour pouvoir se marier dans le décor de TOUTES les vitrines des centres commerciaux !

Et non !
Ce n’est pas encore en 2009 que je pourrais faire bénéficier de ma réduction chez Sefora à mon Chouchou. Car Sephora y’en a bien un (même deux) dans les environs, par contre des Chouchoux…ça court pas les rues !
Ont-il peur de devoir se creuser la cervelle pour un cadeau ?
Ont-il peur de devoir casser leur tirelire ?

Les hommes devraient comprendre une règle de base :
Les femmes célibataires sont toujours beaucoup moins exigeantes sur le compte tenu du cadeau de Saint Valentin !

Je plaisante !

De mon côté en couple ou pas (car « oui » j’ai déjà passé un 14 Février avec un homme) la Saint Valentin n’a guère de signification.
Peut-être que le jour où j’aurais le « bon » Valentin je trouverais cela moins commercial…Je demande qu’à voir…

Dans tous les cas, significations ou non, les jours qui précèdent ce jour fatidique sont riches d’évènements : entre les publicités radio, télé, papiers ; les coeurs qui se multiplient dans les vitrines ; restaurants qui se remplissent ; évènements dans les boîtes…

A quelques jours du samedi noir, j’aborde le plus sereinnement cet évènement qu’il n’en sera pas un encore pour moi cette année.

Quoi que ? Une soirée entre filles célibataires ? Ca peut être pas mal non plus ?
C’est bien l’amour qu’on célèbre le 14 Février ? Alors pourquoi pas célébrer l’amour de la fête, de la vie et de ses amies ?

Affaire à suivre…

Par Sandra,
Célibataire et militantiste à la fois !

stvalentin

Burn after reading des frères Cohen

Burn After Reading

Osborne Cox, analyste à la CIA, est convoqué à une réunion ultrasecrète au quartier général de l’Agence à Arlington, en Virginie. Malheureusement pour lui, il découvre rapidement l’objectif de cette réunion : il est renvoyé. Cox ne prend pas très bien la nouvelle. Il rentre chez lui à Georgetown pour écrire ses mémoires et noyer ses ennuis dans l’alcool – pas nécessairement dans cet ordre. Sa femme, Katie, est consternée, mais pas vraiment surprise. Elle a une liaison avec Harry Pfarrer, un marshal fédéral marié pour qui elle décide alors de quitter Cox.
Quelque part dans une banlieue de Washington, à des années-lumière de là, Linda Litzke, employée au club de remise en forme Hardbodies Fitness, a du mal à se concentrer sur son travail. La seule chose qui l’intéresse, c’est l’opération de chirurgie esthétique d’ampleur qu’elle désire subir. Elle compte sur son collègue, Chad Feldheimer, pour faire son boulot à sa place. Linda est à peine consciente que le directeur de la salle de sport, Ted Treffon, est fou d’elle, même si elle rencontre d’autres hommes via Internet.
Lorsqu’un CD contenant des informations destinées au livre de Cox tombe accidentellement entre les mains de Linda et Chad, tous deux décident de tirer parti de cette aubaine. Alors que Ted se fait du souci, persuadé que « rien de bon ne sortira de tout ça », les événements se précipitent et échappent bientôt à tout contrôle, occasionnant une série de rencontres aussi dangereuses qu’hilarantes…

 

Bon alors je dirais juste : Sans commentaire car honnetement ca n’a ni queue ni tête…

Yaëlle

Sept vies de Gabrielle Muccino avec Will Smith

Sept vies

Hanté par un secret, Ben Thomas cherche sa rédemption en transformant radicalement la vie de sept personnes qu’il ne connaît pas. Une fois son plan mis en place, plus rien ne pourra l’arrêter. C’est tout du moins ce qu’il croit. Mais Ben n’avait pas prévu qu’il tomberait amoureux de l’une de ces personnes et que c’est elle qui va le transformer…

Je suis allée le voir avec Chouchou et franchement pas trop mal mais ne vous attendez pas a quelques choses d’aussi bien que  » A la recherche du bonheur » (autre film avec will Smith).Will Smith est excellent…Mais quand je suis sortie de la salle il faisait nuit , il pleuvait et le film ne se termine pas comme une happy end à l’americaine…Alors allez y de bonne humeur car sinon vous risquez de déprimer sévere!

Yaëlle

Sandra ch. le programme de son week-end

Ces petites questions sont sûrement celles les plus utilisées en fin de semaine que ce soit par téléphone, par SMS, par mail, tout simplement à notre arrêt de bus, de métro ou encore en sortant du travail.

Le week-end : la fin de semaine, comme diraient les conservateurs de notre belle langue française, il est synonyme de quoi pour nous ?

A notre plus jeune âge nous sortions de l’école primaire, heureux : soit le vendredi suivit d’un samedi vaqué, soit il était 11h30 et pour moi ça voulait dire « poulet / frites ». Le repas préféré d’une maman élevant seule ses enfants et qui avait fait briller toute la maison pendant cette courte, courte matinée d’école.

Puis arrive l’âge de l’adolescence, du collège, des premières soirées chez les copines. Ca y est le temps des premières nuits (presque) blanches, à disserter pendant des heures sur le plus beau mec du bahut, ou sur nos parents trop strics, trop présents…trop chiants quoi ! Alors que nous allumions nos premières cigarettes dans leur dos (équipement requis : parfum, chewing-hum, excuses bidons à ne plus savoir qu’en faire….N’est pas Yaëlle ?). 

Puis l’adulescence (comme ils disent) : le lycée ! Les premières amies majeures (ou presque) qui nous embarquent dans notre première en boîte de nuit, nos premiers (ou pas) excès d’alcool et abus en tout genre…Mais n’oublions pas : « Tu as le BAC à la fin de l’année ! » Grrrrr, cette phrase me fait encore hérisser les poils !

Puis soit la Fac ou école (en tout genre) et leurs soirées privées. Personnellement ayant fait le choix de passer des bancs de l’école à ma chaise de bureau illico presto je n’ai pas eu l’occasion de m’y rendre. Mais à ce qu’on m’a dit….c’est pas en médecine qu’on invite modération à la fête !

Puis voici le beau monde du travail ! Il est parfois difficile de ne pas rentrer dans le rythme « métro – boulot – dodo ». Pourtant lorsqu’on réfléchit lorsqu’on passe la porte du boulot, on a pas de devoir à la maison, ni de « DM » à rendre, ni rien à apprendre. Par contre notre frigo, nos placards, et notre garde-mangé crient famine trop souvent. Donc on entre tout doucement dans le monde de « LA femme active » !
Le matin on s’empresse aux quelques tâches ménagères, on bosse (on règle parfois quelques affaires perso entre deux gros dossiers), on va faire les courses, on passe voir la famille…
Quelle petite fille n’a jamais rêvé de ressembler à sa maman qui peut faire de la couture tout en buvant son thé en papotant avec sa meilleure amie et en nous donnant de l’aide pour nos devoir ?
…..
Pas de réponse ? C’est bien ce qu’il me semblait ! 

Je resterais toujours en admiration devant cette « maman » à six bras !
Mais bien franchement ? Si je rentre dans ce mode de vie à la vingtaine, je vais passer tous mes week-end à 100 hm/h ou à me reposer ???
Noooon !

Je me réserve des moments à moi. En plus j’en profite à 200 % grâce (ou à cause ça dépend où on se place) à mon statut de célibataire !
Ciné ?
Apéro ?
Resto ?
Digeo ?
Boîte ?
Entres collègues de bureau ?
Avec des copines ?
Une amie ?
Son meilleur pote ?
Quand on réfléchit que de choix ….

Faut-il encore avoir les mêmes envies au mêmes moments ?

Ca c’est une autre question je pourrais étudier plus tard…

Pour le moment j’attends vos plus belles recettes pour faire la fête ou pour simplement décompresser ; vos plus beaux souvenirs de soirée ou vos meilleures anecdotes de rigolades entre potes !

Lachez-vous, faites nous rire et partager vos expériences (bar, pub, resto ou même recette de cocktails…)

Sandra, qui veut profiter de ses week-end avant que la raison (de son porte-feuille) la rattrape.

« Previous entries